4 oct. 2012

Lettre d'une jeune fille modèle

Chères lectrices et lecteurs,

j'aimerai partager avec vous un très joli texte, écrit avec douceur mais néanmoins honnêteté. Si vous avez eu la chance de croiser une lolita et que vous vous êtes demandé quel pouvait bien être ce style hors du commun et pourquoi il était porté avec tant de fierté, vous trouverez ici réponses à votre questionnement...



Mesdames, Messieurs.

C'est en réponse à vos regards curieux, gênés, voire déplacés que je me permets
de prendre la parole par la présente au nom de toutes les jeunes filles qui,
comme moi, ont décidé de vivre autrement.

C'est suite à vos remarques et vos insultes que j'ai décidé de vous répondre.

De nos jours, il n'est plus choquant de voir le corps d'une jeune fille dénudé.
Ce qui l'est c'est de le voir couvert.
Il n'est plus choquant non plus qu'une jeune fille porte des vêtements "masculins",
c'est lorsqu'elle se féminise que ça l'est.
La politesse, la douceur, l'élégance sont devenues superflues.
De nos jours, la jeune fille modèle est désuète.
Pour être dans le coup, il faut se montrer le plus possible, parler fort,
être vulgaire dans ses propos et ses attitudes, et avoir le moins de pudeur possible.
Me trompes-je?

J'ai décidé de ne pas être dans le coup.
J'ai décidé d'être une jeune fille modèle. Et cela vous dérange.
La réserve est devenue votre extravagance. La pudeur, une provocation.
En me lisant peut être vous rendez vous compte de votre méprise?

Car nous, les jeunes filles modèles, ou Lolitas comme nous aimons nous nommer,
avons tout simplement décidé de vivre selon nos valeurs,
et non celles dictées par la société de surconsommation,
j'entends par là surconsommation de l'être, essentiellement.
Nous ne voulons pas être jugées, nous ne voulons pas vous gêner.
Notre but unique est d'apporter un peu de grâce dans ce monde.
Nous respectons vos choix, et s'ils ne sont pas les nôtres, ils ne sont pas nos ennemis,
car au fond chacun est libre d'être bien tel qu'il est.
Nous demandons seulement du respect, pas votre attention,
car c'est au travers de nous même que nous existons, et non pas à travers vous.
C'est peut être là qu'est la plus grande différence.

Peut être que maintenant, Mesdames, Messieurs,
aurez vous envie de suivre notre chemin parsemé de roses scintillantes,
ou tout simplement nous laisser le former, au gré de nos pas.

En espérant avoir touché ce qu'il reste de votre coeur d'enfant,
je vous souhaite Mesdames et Messieurs, un avenir plus tolérant,
essentiellement envers vous-même, et vous verrez, tout ira mieux.

Une Jeune Fille Modèle.

(ndlr : vous pouvez retrouver ici la publication originale)

2 commentaires:

Hydrangea Velours a dit…

Merci d'avoir partagé mon texte, celà me touche énormément qu'il trouve écho chez chez d'autres personnes...!

Iza a dit…

Merci à vous surtout d'avoir écrit ce texte si sensible et si vrai. Je connais beaucoup de Lolitas l'appréciant pour cela : comme si nos pensées intimes avaient réussi à être couchées sur le papier. ;)