7 oct. 2011

Rentrée sur les chapeaux de roues !

Ouf ça y est : la rentrée scolaire est passée, les multiples choses à faire en conséquence sont a priori finies et... J'ai enfin retrouvé ma machine adorée ! Non pas que je l'avais égarée (quoique derrière les monceaux de cartons, papiers, vêtements divers et variés... hum) mais à mon grand dam, je n'avais guère le temps de flirter avec elle !

Enfin tout est bien qui finit bien, elle m'attendait comme toujours, ne demandant qu'à avaler les mètres de tissu que je voudrais bien lui mettre sous la dent (ou la griffe... enfin sur les griffes...enfin bref).

Nous avons commencé par nous remettre en jambes : après tout, elle comme moi étions un peu rouillées après tant de semaines chahutées par notre loulou de 4 ans et demi (qui se porte à merveille, il faut le dire !).

Les étirements se sont donc faits sur une jambe de pantalon en lin noir décousu, une autre jambe de bleu de travail gris et noir (oui ça me fait sourire, j'avoue, un bleu pas bleu... et j'assume !) et pour la couture à la main, un bouton de liquette en liberty, les sempiternelles étiquettes pour marquer les vêtements et autres possessions du Loulou cité ci-dessus et euh... je crois que j'ai fait le tour pour cette semaine.

Au programme maintenant ! (Pfiou là y'a de quoi faire...)

- Déjà, première chose : régler ma machine ! Les vacances ne lui ont pas été si profitables que cela, car j'ai eu un mal de chien avec sa tension, il va vite falloir remédier à ça si je ne veux pas avoir de mauvaises surprises d'ici peu.
 - Ensuite : une housse de couette à sauver (la pauvre a fait la guerre), un mokona a regreffé de ses deux oreilles, un jean dont il faut joliment réparer les bleus aux genoux (vive la récré ! ça commence !), un édredon a soigné de son grand âge et j'en passe ! La liste serait trop longue...

Après ce long roman de reprise, je vous fais grâce (si j'ai quelques rares lecteurs bien sûr ah ah !) de ma to do list interminable et de tous mes projets, (mais ce n'est que partie remise !) A présent, ma boîte mail m'attend et ensuite : à moi la chevauchée sauvage de ma Pfaff chérie !

Bonne journée !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ta Pfaff est-elle à pédale ou électrique? Car j'en possède une à pédale et j'aime bien, le temps de la lancer et de bien attaquer la pédale... tout en faisant attention à ne pas se retrouver à 10 mètres de la machine...

Très intéressante et instructive, vive la joie des enfants :)

Bisous :)

Isabelle T. ( azuur)

au moins un commentaire :p

Iza a dit…

Merci Isa c'est très gentil 1) d'avoir pris le temps de me lire et 2) d'avoir répondu ! Donc ma Pfaff est une récente, électrique... (avec pédale tout de même :') mais toute petite forcément).

J'ai bien une ou deux Singer ancestrales à pédale que j'ai hérité de ma grand-mère, couturière dans sa jeunesse. Mais hélas, elles ne fonctionnent plus et coûteraient trop cher à remettre en service. Mais je ne peux pas me résigner à m'en séparer, c'est toute une époque pour moi (et pour beaucoup d'autres j'en suis sûre)!

Ezmerall a dit…

Je sais pas en France, mais au Québec ça vaut encore la peine de les réparer les Singer, elles se vendent une fortune aux antiquaires, même abîmées !

Lâche pas sinon, je t'admire d'avoir cette patience-là, ce n'est pas donné à tout le monde !
Bisous !
Mawie

Iza a dit…

Si je garde mes vieilles Singer, c'est vraiment pour ce qu'elles représentent, à savoir le passé de couturière de ma grand-mère et aussi un savoir-faire d'un autre temps qui disparaît de plus en plus... Elles me rappellent l'amour du travail bien fait en somme.
Bien que je n'ai pas vocation à les utiliser pour coudre, vu que j'ai deux autres machines plus récentes et quand bien même, elles auraient leur petit succès chez les antiquaires (quoiqu'ici je pense qu'elles sont encore assez répandues dans nos greniers), je ne m'en séparerais pour rien au monde. Ne serait-ce que pour leur charme désuet du liséré or sur ce noir comme laqué, son volant et sa pédale ouvragés... Ça me fait presque mal au coeur lorsque j'en vois des laissées pour compte mais bon, les gens ne s'embarrassent plus trop, j'ai l'impression, de vieilleries encombrantes, à moins d'être passionnés.

Désolée, je pars encore dans une diatribe : que je me ressaisisse !

Merci Mawie de ton soutien, même outre-atlantique, cela me fait sincèrement chaud au coeur et m'encourage pour la suite ! Ogrimar (ah ah) t'entende pour que je ne lâche pas !